M ou Nombre de BB ?

Modérateur : Membres du CA

Avatar de l’utilisateur
MiMi1208
Messages : 3736
Inscription : 24 sept. 2011 00:36
Localisation : Chalon-sur-Saône

M ou Nombre de BB ?

Messagepar MiMi1208 » 05 oct. 2011 22:05

Je profite de cette section du forum (bien que je ne sache pas vraiment si elle est vraiment adaptée) pour poser une question qui m'aiderait sans doute à progresser !

Voila, comme je l'ai dis dans ma présentation, j'ai lu les livres de Dan Harrington sur le poker de tournois, autrement dit les MTT. Dans ces livres (et dans d'autres de la même collection d'ailleurs), il est question d'adapter sa façon de jouer à son tapis, défini lui-même par le M. Le M pour ceux qui ne le savent pas, est le (nombre de jetons d'un joueur) divisé par la (BB + la SB et le nombre de joueurs multiplié par les antés). Par exemple, nous sommes 9 à tables et la structure est la suivante : BB = 100 ; SM = 50 et Antés = 10. Mon tapis est de 2000. A ce moment là mon M est de : 2000 / (100 + 50 + 9*10) ce qui équivaut à 8.33. (Il est nécessaire d'adapter cette formule pour un jeu en short-handed mais là n'est pas le problème donc je n'en parlerai pas).

Hors, en visionnant les vidéos de formation proposées par le site de Winamax (que j'ai regardé lorsque j'ai commencé à m'intéresser au poker), il est souvent question non pas de M mais du nombre de BB restantes dans notre stack. Cette division : stack / nb BB nous donne un aperçu de la façon dont jouer les coups, tout comme le fait le M.

Toutefois il se pose un problème : Si Harrington conseille de conseille de jouer de manière bien plus large en-dessous d'un M de 10, Winamax donne la même indication pour un stack inférieur à 10BB (en gros). Or, ces deux chiffres sont foncièrement différents (essayer de faire le calcul en tournois et vous verrez qu'il peut s'avérer qu'une position confortable pour les pros de Winamax, représente une position plus que délicate pour Harrington !


Bref, fini la description !


Voici mon problème. En tournois, si j'arrive à faire de bons départs la plupart du temps, j'ai énormément de mal à tenir un rythme élevé durant les phases tardives de tournois, je perds mes moyens et ne sais plus sur quel pied danser entre ces deux conseils. Je me rends bien compte que le conseil d'Harrington est un bon conseil puisque je suis souvent débordé par les blinds plus vite que je ne pourrai le penser, mais mon envie de folder la plupart de mes main en conservant l'infime espoir d'en voir une meilleure au tour de blind prochain est souvent plus grande.
Je finis donc la plupart du temps frustré de ne pas avoir su prendre la bonne occasion, ou même d'avoir tenter un coup qui n'aura pas forcément été mauvais mais qui malheureusement m'aura coûté mon tournois...


Au final, j'aimerai discuter avec vous de votre façon d'aborder les fins de tournois, de façon assez technique et poussée car savoir qu'il faut élargir sa sélection de main ne m'aide pas vraiment. J'aimerai également que vous me donniez votre avis sur le problème posé en début de topic, bref, j'aimerai que vous m'aidiez pour savoir quoi faire !

J'espère que vous avez compris à peu près où je voulais en venir, j'espère avoir de vos nouvelles et que vos explications m'aideront à progresser dans ce domaine !

Merci d'avance et bonne soirée à vous !
--Président du GCP--

Occasionnellement Frère Ducon, anonymement ScatoGoulu
Les autres m'appellent Julien, mais je veux rester moi-même !

Champion Online - Premier semestre 2013

Avatar de l’utilisateur
Xanadu
Messages : 3218
Inscription : 01 janv. 1970 01:00

Re: M ou Nombre de BB ?

Messagepar Xanadu » 06 oct. 2011 01:18

Vaste sujet en effet. Le M d'Harrington a longtemps été la base pour se situer dans un tournoi et adapter sa stratégie en conséquence. Comme toi, la trilogie Harrington a été mon premier contact stratégique sur le poker. Le M est une bonne base mais effectivement quand les blindes commencent à être élevés et que les antes apparaissent, le calcul devient un peu plus ardu quand il faut commencer à se concentrer sur les occasions à saisir pour maintenir son tapis à flot.
C'est pour cela que des joueurs ont commencé à raisonner en termes de nombre de blindes restants plutôt qu'en tours restants.
Moi-même, j'ai adopté le système par blindes. Ceci est du, je pense, au fait que je joue plus en cash.

Quoiqu'il en soit, il ne faut pas comparer un M de 10 et 10bb restant. Si tu réfléchis en bb, tu pourras plus facilement adapter ta stratégie tout court et pas seulement en fin de tournoi.

En gros, on peut dire :

100bb (jusqu'à 60-50bb) : stratégie tapis profond (deepstack) où on peut jouer beaucoup de mains et dans plein de position (je schématise)
Entre 30 e 60bb : il faut commencer à s'adapter plus spécifiquement. Jouer moins de mains speculatives (petits connecteurs assortis avec ou sans trous, les petits As assortis, etc...)
Entre 15 et 30bb : on est déjà dans une stratégie de survie où le jeu se situe surtout preflop et où on a encore de la fold equity (capacité à faire passer son adversaire en misant). C'est une bonne taille de tapis pour resteal (c'est-a-dire envoyer son tapis lorsqu'on est en position de blindes et qu'il y a une relance du cutoff ou du bouton qui sont des positions préférentiels pour voler les blinds).
Inférieur à 15bb : strategie du push-or-fold (tapis ou rien). Notre de marge de manoeuvre est beaucoup plus restreinte car ce sera tapis preflop ou rien (avec une exception pour le stop&go qui consiste à faire une relance normale ou payer une relance avant toi et envoyer sont tapis si on touche ne serait-ce qu'une petite partie du flop. Entre 12 et 15bb de tapis restant quand même). Ce qui intéressant, c'est que l'éventail de mains jouables est un peu plus important que le niveau au-dessus. En effet, tu peux rejouer toutes les paires alors qu'avec un tapis de 15-30bb, il n'est pas intéressant de jouer 22-77 (subjectif).

Voilà. C'est VRAIMENT très général comme explication mais cela te permet de voir la différence avec le M. Et je pense que certains apporteront des corrections à ce que je viens d'écrire. Il faut savoir que les éventails de mains sont différents d'un niveau tapis à un autre et de l'action à la table lorsque c'est à nous de parler. Mais on peut discuter de ces eventails ici même.
Au poker, les statistiques, c'est de la connerie. C'est du 50/50 à chaque fois. (Druss, philosophe bourguignon)


Revenir à « Archives »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités